History of Barbering

Histoire du barbier

"Toutes choses changent, sauf les barbiers, les manières de faire des barbiers et l'environnement des barbiers. Tout cela ne change jamais."
- Mark Twain.

Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez à un salon de coiffure ? Est-ce les sièges en cuir, les blaireaux, les visages mousseux, les rasoirs pour égorger ou les bâtons rouges et blancs synonymes de ces établissements ? Quoi que vous en pensiez, si vous creusez un peu plus, le barbier a une histoire fascinante. Par exemple, si vous pensiez qu’une visite chez le barbier était une chose des temps modernes, vous auriez tort. Des rasoirs ont été retrouvés dans des reliques remontant à l'âge du bronze. Et le terme « barbier » est également assez ancien, venant du mot latin « barba », qui signifie « barbe ». C'est un excellent quiz de pub pour vous. Vous êtes les bienvenus.

Commençons par les Égyptiens en 3000 avant JC. Ils étaient plutôt exigeants en matière de cheveux et n'aimaient pas l'excès de duvet. Ils pensaient que les mauvais esprits pouvaient pénétrer dans votre corps par les cheveux. En raison de ce danger potentiel, les barbiers qui épilaient les cheveux étaient très respectés. À l'époque, vous faisiez tailler votre barbe avec des coquilles de silex, de pierre ou d'huître aiguisées. Peut-être vous laissant un peu rugueux et ensanglanté sur les bords. En 296 avant JC, les Romains ont lancé la tradition d'aller chez les barbiers. Ce sont eux qui ont lancé la tendance selon laquelle les barbiers sont le lieu de rencontre et de socialisation. On utilisait désormais des rasoirs rudimentaires, ainsi que des ciseaux, des peignes et des crèmes. Ils étaient intelligents, ces Romains.

Au Moyen Âge, les barbiers étaient plutôt occupés à arracher des dents, à panser des plaies et à effectuer des opérations simples comme réparer des fractures osseuses. La saignée était également une pratique importante, et oui, vous l'avez deviné, vos barbiers locaux pourraient le faire pour vous aussi. Ils annonçaient cet excellent service au moyen d'un poteau rouge et blanc, encore visible aujourd'hui devant certains magasins. La boule de laiton au sommet représentait le bassin qui servait à recueillir le sang (êtes-vous toujours avec nous ?) et les rayures rouges et blanches symbolisaient les bandages imbibés de sang. Beau.

Heureusement, au XVIIe siècle, les barbiers ont abandonné ce travail médical supplémentaire. Ils recevaient une ou deux plaintes. Au 19e et au début du 20e siècle, le salon de coiffure est devenu le pilier de la communauté, les hommes s'y rendant pour se détendre et profiter du luxe offert par un barbier qualifié. Les salons de coiffure ont plongé un peu lorsque les rasoirs jetables sont apparus (regards de côté chez Gillette). Et deux guerres mondiales ont fait que les gens sont devenus réticents à dépenser de l'argent pour ces services.

Cependant, lentement et régulièrement, ils ont bouclé la boucle en faveur, car les hommes recherchent une expérience plus personnalisée. Des services comme le rasage de la gorge à chaud, les soins de la barbe et de la moustache, le coiffage et même les soins du visage reviennent en popularité, et pour l'homme qui aime prendre soin de son apparence, le salon de coiffure est désormais, une fois de plus, l'endroit où aller.

← Article précédent Article suivant →

Notre blog

RSS
15 Cool British Boutique Hotels for a Summer getaway

15 Cool British Boutique Hotels for a Summer getaway

Planning a summer holiday in the UK and seeking a unique, luxurious stay? Boutique hotels offer charm, personalized service, and often stunning locations that large...

Plus
Racing Down to Cheltenham in Style

Descendre à Cheltenham avec style

À première vue, Cheltenham, la charmante ville des Cotswolds, est un lieu plutôt piéton. Ce qui a commencé comme une colonie anglo-saxonne a obtenu sa...

Plus